Coupe 2000 : Finale à Saint Quentin

16h30, dimanche 30 juin 2019.
Nous nous dirigeons vers la voiture de Laurent pour rentrer sur Angers.

Alexis : "Dis Luc, ton article sur la coupe 2000, t'es peut-être pas obligé de le faire ?"
Jean-François : "Absolument ! Moi je dis <Ce qui se passe à Saint Quentin reste à Saint Quentin> !"
Narada : "De toute façon y a rien de bien intéressant à raconter ..."
Laurent : "T'as qu'a dire qu'on y est pas allé !"
Jean-François : "Oui c'est ça : on a envoyé des clones mais on n'a pas eu le temps de leur apprendre à jouer..."

Vous l'aurez deviné, la finale de la coupe 2000 ne s'est pas déroulée exactement selon nos souhaits.

Oui mais voilà, vous ne pouvez pas demander au responsable du site web de ne pas publier. Sinon il devrait rendre sa carte de presse.

Donc reprenons : Grâce à Alexis et Narada nous nous étions lancés dans cette aventure un peu folle de la coupe 2000.
La phase ligue s'était bien passée et nous avions manqué d'un cheveu la qualification de deux équipes.
Puis, 3ème dans la phase inter-ligues, nous rations, d'un souffle encore, le passage en finale.
L'histoire semblait s'arrêter là.

Mais le destin, farceur, nous avait réservé un rôle plus étoffé.

Le 1er juin, un mail d'Adrian Nica, provoque l'ébullition dans l'équipe :
"Le club de l'Echiquier de l'Erdre, classé deuxième du groupe Ouest de la phase inter-départementale de la Coupe 2000, a déclaré forfait pour la finale.
Comme votre équipe a fini à la troisième place de ce même groupe, j'aimerais savoir si vous êtes intéressés par un repêchage."

Emballement médiatique. Mails, SMS, coups de fils. C'est la fièvre !
Les pères tranquilles qui avaient rangé les pièces pour enfiler, qui des charentaises, qui des gants de jardinage, se transforment en jeunes loups.

Si on y va ? ÉVIDEMMENT QU'ON Y VA. ON VA TOUT PETER.
Bref, une finale, ça ne se refuse pas.
(Enfin, avec du recul ...)

Le mois de juin est fébrile : il faut choisir qui y va. Annuler le repas de famille. Soudoyer le trésorier. Rejeter la formule train (trop chère) pour la voiture (qui va conduire ?).
Trouver des maillots (quelle taille ? le noir ou le blanc ?).
Transmettre une première fois la composition de l'équipe. Se tromper. Recommencer.

28 juin, 16h00. Nous sommes tous au club.
Alexis, Narada, Jean-François, Laurent et Luc.
D'après Waze, il y a 4h30 de route, en évitant Paris. La perspective de passer un week-end ensemble nous ravit.

Dans la voiture, l'ambiance est excellente. Narada nous soumet quelques diagrammes pour passer le temps. Alençon, Rouen, puis Amiens et c'est enfin l'arrivée à l'hôtel, 10 minutes avant France - Etats-Unis. Le timing parfait.
Le foot nous déçoit (surtout la VAR) mais qu'à cela ne tienne, nous sommes à Saint Quentin et il y fait moins chaud la nuit qu'à Angers.
Bémol : je n'avais pas anticipé le vibrato nocturne de mon compagnon de chambrée. J'arrive à dormir quand même.

29 juin au matin.
Petit déj avec Jean-François qui s'est levé tôt.
Nous ne sommes pas les seuls joueurs d'échecs dans l'hôtel : il y a aussi Mulhouse Philidor.
La première ronde est à 10h00. Nous faisons en sorte d'arriver 30 minutes avant.

Le Palais de Fervaques est très chouette. La compétition se déroulera dans une grande salle à l'étage.
C'est du lourd.
Il y aura :
- Le match France - Chine des féminines de moins de 12 ans
- La demi finale et la finale de la coupe de France.
- Le top 12 féminin
- La coupe de la Parité
- La coupe Loubatière
- La coupe 2000

230 joueurs ! et quelques légendes : Pia Cramling, Alexandra Kosteniuk, Marie Sebag, Baadur Jobava, Anatoly Vaisser, etc ...

10h00. Pour le 1er match j'ai mis Laurent au repos. Il a conduit la veille et je pense qu'il a besoin de récupérer.
Nous affrontons la jeune équipe d'Isbergues.
Très vite nous sommes nettement mieux.
Jean-François a une pièce de plus. Alexis semble maîtriser son ouverture. Je gagne un pion avec une meilleure position. La partie de Narada est égale.

Ensuite c'est la sortie de route. Jean-François l'emporte mais Alexis et Narada perdent.
Suite à une imprécision ma partie est devenue confuse. Mon adversaire joue très bien le coup et réussit à compliquer.
Vient un moment où je peux forcer la nulle mais cela équivaut à perdre le match. Je dois donc prendre des risques.
Nous entrons tous deux en zeitnot et je finis par me faire mater.

Défaite 1 - 3. Bienvenue en finale.
Bon. On a grillé notre joker. Maintenant il va falloir cravacher.

Sandwichs à midi. Nous essayons de nous remotiver mais la défaite nous a touché plus que nous ne voulons nous l'avouer.

14h00. Deuxième match. Je suis au repos.
Nous jouons contre Vandoeuvre.
Catastrophe.
Tout le monde est mal. Sauf Narada qui va battre un 2026. Ah tiens, non, il perd.

0 - 4.
1 point en 8 parties. Elle démarre fort notre petite affaire.

17h30. 3ème match.
Angers - Agen.
Il fait trop chaud. Les joueurs ruissellent.

Et le scénario se répète : Alexis et Narada perdent. Laurent se fait planter une préparation.
J'arrive à gagner ma première partie.

2 gains, 10 défaites. Nous sommes bons derniers.
La FFE nous paye le repas du soir. Nous repassons à l'hôtel pour prendre une douche et nous changer.

Alexis et Narada accusent le coup mais les anciens en ont vu d'autres. Nous décidons que RIEN n'altérera notre bonne humeur.
Le soir nous profitons de la douceur de l'été sur la place de l'hôtel de ville.
Après tout, nous sommes privilégiés d'être ici.

La nuit se passe bien (l'après-midi, j'avais acheté des bouchons d'oreilles).

30 juin. 9h00.
Ronde 4. La Membrolle sur Choisille - Angers
Narada est au repos.
Alexis joue TRES BIEN et obtient une belle partie. Finalement son adversaire réussit à faire nulle.
Mais Jeff s’emmêle les pinceaux dans son ouverture et perd une tour au 11ème coup !
Je gagne ma partie.
Egalité.
Tout dépendra du score de Laurent.
Je descend analyser avec mon adversaire.
Plus tard, Laurent nous rejoint. Il a fait nulle pensant qu'Alexis avait gagné...
Nous sommes maudits.
Bon, l'analyse montrera que la nulle était justifiée.
Et c'est le premier match que nous ne perdons pas!

12h30. Dernier match. Angers - Esbarres.
Nous n'avons plus qu'un objectif : éviter la cuillère de bois.
C'est au tour d'Alexis d'être exempt.
Mon adversaire force la répétition. Nulle.
Narada est mieux. Puis laisse filer l'avantage. Puis obtient la nulle.
Laurent est mieux, puis fait nulle.

C'est donc la toute dernière partie de notre participation à la grande finale qui décidera de notre sort.
Jean-François est gagnant. Il a une qualité de plus.
Mais voilà, nous avons eu suffisamment de déconvenues pour rester prudents.
Et enfin, il s'impose.
Premier match gagné pour l'Echiquier Angevin.
Nous ne sommes pas derniers.

Nous sommes pourtant l'équipe qui a le plus mauvais départage (-7) mais nous finissons devant Vandoeuvre (qui nous a battu 4 - 0).

Curieusement notre meilleur match fut le premier, contre Isbergues ... qui remporte la coupe 2000 !

Alors voilà, ce n'était pas parfait. Nous ne rapportons pas la coupe.
Mais c'était génial.
Nous avons vécu dans une de ces bulles de temps auxquelles accèdent les gens passionnés.
Nous avons souffert, nous avons rit... et le temps guérit toutes les peines.

20h00, dimanche 30 juin 2019.
Ça fait un moment que personne ne dit rien.
Laurent nous a mis du Jacques Higelin en fond sonore.

Luc : "En tout cas les gars, moi j'ai adoré faire cette compèt avec vous."
Laurent : "Ouais, qui c'est qui veut la refaire l'année prochaine ?"
Alexis, Narada et Jean -François : MOI !!!
Alexis : "Mais cette fois on la gagne !"

Lire la suite

Coupe 2000 : un dimanche ensoleillé

Grâce à Alexis et Narada, qui en avaient fait la demande, nous avons aligné deux équipes cette année en coupe 2000.

 

Angers 1 : Alexis, Narada, Jean-François et Luc.

Angers 2 : Aurélien, Didier, Laurent et José.

 

La compétition se déroulait à Géneston (44) et nous devions arriver avant 9h00.

Les angevins étant des gens ponctuels, nous nous sommes donné rendez-vous au club à 7h30... pour pouvoir utiliser pleinement le quart d'heure angevin.

 

Départ à 7h45 et, dès les premiers hectomètres, séparation des deux véhicules qui partent chacun de leur côté.

Quelques SMS plus tard, tout le monde semble aller dans la bonne direction mais toujours pas de contact visuel.

La voiture de Laurent arrive la première sur place ... et il n'y a personne (sauf des corbeaux, patibulaires) !

Gloups.

"Euh...Tu crois que c'est là ?"

"Bah je suis pas sûr. J'ai peut-être pas lu le bon mail"

(croassements lugubres)

 

Pragmatique et efficace, Laurent saisit son téléphone et appelle le numéro qu'à donné l'organisateur (Vive Laurent !).

... et tombe sur un répondeur.

 

Bon, on est sur le parking du complexe sportif. Si ça se trouve, c'est un peu plus loin.

Les corbeaux se regroupent pour attaquer. Créneau, demi tour, et nous quittons la zone avant que ça tourne au vinaigre.

 

Plus loin il y a une salle et un autre parking. Nous approchons doucement, essayant de voir s'il y a des joueurs d'échecs.

Il y a surtout des cyclistes.

Beaucoup de cyclistes.

 

Nous nous apprêtons à rebrousser chemin quand Aurélien reconnaît un joueur d'échec (Vive Aurélien !).

Laurent gare la Batmobile et nous courrons voir nos congénères.

"Alors c'est bien ici la salle de jeu ?"

"Ah bah on sait pas. Mais comme on vous a vu, on s'est dit que ça devait être ici."

... (lassitude soudaine).

Finalement, il y a bien des joueurs dans la salle de jeu et tout rentre dans l'ordre.

 

Ambiance détendue pendant le pointage. Je me réjouis de jouer en rapide, des parties qui ne comptent pas pour le classement.

Narada me dit que c'est pas du rapide puisque c'est une heure par joueur + 30 secondes par coup.

Bon.

C'est pas la même.

Heureusement que ça comptera pour du beurre.

Je croise Dominique Primel, de Sautron. C'est la première fois qu'il participe à la coupe 2000.

"C'est plus intéressant maintenant que c'est homologué."

...

Aaaaaaargh !

Je cours à la buvette me noyer dans un café.

 

La deuxième voiture arrive 5 minutes plus tard et nous sommes au complet.

Comme il y a 13 équipes, deux tournois sont organisés : un système suisse de 10 équipes et un molter avec 3 équipes.

Nous sommes tous dans le système suisse. C'est plus sympa.

 

Ronde 1 : Angers 1 - Saint Nazaire, 3-0. Angers 2 - CE Nantes 3, 3-1. Excellent !

Le repas du midi se déroule dans la bonne humeur.

 

Ronde 2 : L'heure de la digestion. Phase compliquée.

Il faut se secouer avant de retourner nous asseoir. Angers 1 fait un haka.

 

Angers 1 - La Roche sur Yon, 2-1. Angers 2 - Geneston, 1-3.

2 équipes sont en tête : Angers 1 et l'Echiquier de l'Erdre.

 

Ronde 3 : Ça commence à tirer très dur pour beaucoup de joueurs.

Angers 1 - CE Nantes 3, 2-2. Angers 2 - Sautron, 3-1

 

On va être deuxième ? Non ! La Roche sur Yon bat l'échiquier de l'Erdre et c'est Angers 1 qui remporte le tournoi Suisse !

Angers 2 passe à un cheveu de la qualification pour un petit point de départage...

 

Avant de partir, l'organisateur rallume son smartphone... "Tiens, j'ai 6 messages en attente ?".

Laurent : "Oui, et il y en au moins trois qui sont de moi !"

 

Merci à tous les acteurs de cette belle journée et à nos chauffeurs : José et Laurent.

 

Rendez-vous en mai. Objectif : passer en finale !

 

Luc.