Nationale IV (Pays de la Loire II)

Capitaine : Joakim

NIV - ronde 1 : nul de combat !

Tous d'abord, pas d’inquiétude quand au résultat affiché sur le site de la fédération.
Il y a eu une erreur de saisie (je ne connaissais pas la règle comme quoi l'équipe qui reçoit compte comme échiquier blanc dans le calcul des points), mais c'est en cours de rectification.

Angers a fait une prestation tout à fait honorable face à cette équipe surprise du Mans, affichant sur le papier une moyenne élo très proche de celle d'Angers.
Hormis sur la première et dernière table, l'écart élo entre les joueurs ne dépassait par les 40 points.

La première victoire fut celle de Narada, qui continue, encore et encore, à engranger des points. Son adversaire commet une bourde dès l'ouverture et Narada en profita pour miniaturiser son adversaire ! Victoire en 20 coups.

La seconde victoire, expéditive comme à son habitude, nous vient de Pierre, qui terrassa son adversaire d'un élo de 2032, soit près de 150 points élo d'écart, et ceux, en moins de 40 coups. Au 27ième, il gagne la qualité. La suite fut facile, avec un avantage positionnel en plus. Après analyse de la partie, Pierre n'a commis aucune erreur, la plupart de ses coups était les premières propositions de l'ordinateur, hormis peut être une petite imprécision en début de partie.... Une vrai machine !!

Ensuite Benoît et Didier décrochèrent deux nuls. Benoît, avec les noirs, s'aventura dans un jeux fermé, une variante d'anglaise à 3 cavaliers, avec une chaîne de pions en f4-e5 qui dérangea beaucoup son adversaire. Le jeux s'est petit à petit ouvert sur l'aile dame coté blanc, mais ces pions F et E, combinés à l'accumulation de ressources déployées sur l'aile roi par les noirs, dissuada les blancs de continuer le combat. Quand à Didier, il opta pour une Zukertort ! Mais qui fut neutralisée par un échange rapide de pièces. La nulle fut décidée, avec une batterie fou/tour/dame et colonne ouverte pour chacun des deux joueurs. Un milieu de jeux très théorique qu'aucun n'a voulu continuer.

A ce moment là, Angers à deux points d'avance et est sur la bonne voie pour l'emporter, mais ...

David, en pleine rentrée scolaire, débordé par le travail et averti seulement une semaine plus tôt du match (merci à lui d'ailleurs !) peine à retrouver son jeux. Il ouvre sur une variante de Londres, l'attaque Mason, mais trop optimiste dans son attaque,il se fait doubler son pion E sur la colonne F. Puis récidive une seconde fois avec une attaque prématurée, et c'est le pion D qui s'isole, pour finir tragiquement dans le camp de son adversaire. Avec un pions en moins, sans pions centraux et face à une avance de développement, il finit par capituler.

Frédéric quand à lui, joua une Française d'avance théorique bien maîtrisée. Il rata un coup lui permettant un développement rapide sur l'aile roi, préférant sans doute continuer sur une ligne plus sûre et moins complexe. Ce qui lui réussit, Il arriva en milieu de jeu avec une avance de développement qu'il sut concrétiser pour arriver sur une finale gagnante. (Voire archi gagnante pour stockfish, mais bon stockfish quoi ! ). Malheureusement, après que le plus dur fut fait, une faute sur une avance de pions lui fit perdre la partie. Une revanche à prendre pour lui au prochain match, tant il avait partie gagnée !

Quand au capitaine, face à l'autre des capitaines, le duel fut féroce ! Aucun des deux, pour leur premier match de la saison, ne voulait perdre ! Je suis parti sur une variante de la Caro Kan, sûre, mais passive, attendant la faute de mon adversaire. Chose, qui, après de micro gains positionnels, et une boulette non exploitée par mon opposant, advint. Arrivé en final de pièce lourde, avec un pion de plus contre cavalier/fou, la nulle était encore possible, mais ma ténacité et avance au temps me permis de conclure sur abandon.

Il ne restait plus qu'Alexis pour nous permettre de gagner ce match. La nulle aurait suffit. Sur une défense Caro Kan, il envoya  ses pions roi un peu trop ardemment, oubliant un échec à la Dame qui lui fit perdre un pion, mais qui aurait pu lui coûter beaucoup plus... Que cela ne tienne, ne perdant pas courage il continua son attaque sur l'aile roi, faisant preuve de beaucoup d'initiative. Avec un peu de chance au 18ième coup après une erreur que son adversaire ne su exploiter, il continua son agression contre les noirs, avec des sacrifices passifs très bien vus. Malheureusement, la retranscription de la partie n'étant pas très soignée, je ne pourrais en dire d'avantage, si ce n'est les quelques mots que j'ai pu échanger avec lui après sa partie: "il aurait du gagner au début puis après j'aurais du gagner, puis on aurait du faire nul, puis j'ai perdu" !!

Voilà pour cette retranscription du match de dimanche.
On a plutôt bien réussi notre coup je trouve.

Je vous tiens au jus pour la prochaine ronde !

Joakim.

Des ambitions

L'an dernier nous voulions nous maintenir.

C'est fait.

Pourquoi ne pas rêver plus haut ?

 

A très bientôt,

Joakim.